Le Grand Canyon, en Drone Helicopter V2

Depuis Vegas, le Grand Canyon ne se trouve qu’à 3h18 de route 45 minutes de vol seulement. Alors pourquoi ne pas faire un petit aller / retour vers le West Rim ? Atterrir dans la Canyon, aucun problème 😉 Le barrage le plus contraignant à franchir ne sera toutefois pas par le Hoover Dam, mais bel et bien le budget.

Mais le Grand Ouest, sans le Grand Canyon, c’est un peu comme aller en Picardie sans visiter la Cathédrale d’Amiens.

Décidément … il fait de plus en plus chaud à Vegas ! A dire qu’il faisait encore « 20°F below freezing » quelques jours avant notre arrivée … Il est à peine 10 heures du matin, et le soleil cogne déjà fort ! Aucun nuage à l’horizon. Nous attendons notre transport devant l’hotel, à l’ombre. Une limousine noire approche, une Lincoln … la classe ! Un chauve assez costaud en sort se dirige vers nous : Annie-Laurie ? Yes, it’ us ?! Ok lets go ? Open u’re mini bar dude ! Nous v’la donc parti dans la limo direction the héliport …

On roule, on met du son … on échange quelques mots en chinois et en australien avec nos compagnons de route. Wo cheu faguo jen, do you kangaroo … pass me the Jack Daniel please … Dude what is the « Neon button » for ?

Changement de programme, finalement compte tenu de la gravité de la situation, la Direction de SunDance Helicopters décide de mettre deux pilotes d’hélico dans notre chopper, même si le deuxième, un canadien ne sait piloter que des Huey, on se dit que ça peut toujours servir !

On attache donc notre petit gilet de sauvetage (lol), thumbs up, on décolle pour 45 minutes de survol du désert. On apercevra donc le Hoover Dam (anciennement Boulder Dam), THE barrage … le lac Meade, le fleuve Colorado … puis avec la musique d’Indiana Jones à fond dans le casque : THE Grand Canyon ! Musique suivante, la chevauché des Valkiries de Wagner en volant au milieu du canyon puis atterrissage sur un plateau surplombant le muddy Colorado.

Séance photos … puis panier pic-nic arrosé au Champagne ! Bon le pilote sachant que nous sommes français, annonce « Fake champagne » : nous apprécions l’honnêteté et honorons sa franchise par un cul sec digne d’un russe déshydraté. On avale le reste pour éponger. Et hop c’est reparti pour un vol de 45 minutes (à vol d’oiseau, les raccourcis c’est pas simple …). Le vol s’achève par un magnifique survol du Strip, virage à proximité de l’Empire State Building Vegas Edition, survol de l’Excalibur (Anne-Laure n’avait même pas fait le lit … pas classe du tout …) et enfin le pilote décide d’utiliser les dernières gouttes de kérozène pour se poser en douceur sur le toit de notre Hôtel (ou à l’héliport … à cause du Champ on se souvient plus trop en fait !).



Bref, une excellente matinée, qui a même pas fait mal aux jambes !

One Response

  1. francois says:

    Nous, on y est allé en voiture. Et pas de pb pour passer le hoover dam